Accord de Rupture Conventionnelle Collective IBM France - RCC - signé par CFE-CGC ce 19 février 2018

Pourquoi nous avons signé cet accord ?

  - Tout d'abord parce que nous savons qu'il y a des sur-effectifs et des métiers sans avenir dans l'entreprise telle qu'elle évolue, et qu'il est souhaitable d'aider ceux qui vont devoir se reconvertir ou qui vont prendre le risque de se lancer dans un projet de reprise ou création d'entreprise...

    - Nous savons aussi qu'il y a des gens qui souhaitent partir pour peu qu'on les y incite financièrement, et d'autres qui accepteraient une baisse de rémunération accompagnant une baisse d'activité voire une dispense d'activité de fin de carrière.

    - Dès la première proposition de texte d'accord, la Cie a mis les moyens, en ce sens qu'elle s'est alignée sur les dispositions financières d'un précédent plan de départs volontaires signé après 4 mois de négociations. Les indemnités de rupture proposées sont d'autant plus intéressantes pour les salariés que les RCC bénéficient d'une fiscalité aussi intéressante que celle des PSE, ce qui n'est pas le cas des RCI.

    - Notez que les personnes le plus proche de la retraite et éligibles à des programmes de fin de carrière ne seront pas éligibles à RCC, tout comme elles font déjà l'objet de refus de rupture conventionnelle individuelle lorsqu'elles demandent à en bénéficier.

CFE-CGC, UNSA et CFTC ont signé cet accord ce 19 février 2018. Ces 3 Organisations syndicales représentant près de 70% des salariés.

Pour en en savoir plus : 

 Comment s'articulent les mesures de départ, la RCC et les dispenses d'activité chez IBM France (réservé aux adhérents)

Simulateur de calcul des indemnités de départ (Indemnités de rupture, de Congé de mobilité, etc) (réservé aux adhérents)